Aller au contenu

La fièvre du hockey à Montréal (montée du nationnalisme! )


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1
Voltaire

Voltaire
  • Guests
La Presse par Caroline Touzin

Des auteurs et des universitaires québécois consultés par La Presse voient beaucoup d’effets positifs aux récents succès du Canadien de Montréal.


«Il n’y a rien de plus rassembleur que le hockey. On peut se réjouir des succès de Céline Dion ou du Cirque du Soleil, mais on ne sautera pas de joie dans un de leurs spectacles comme lorsque le Canadien fait une remontée historique pour gagner 6-5 contre les Rangers», lance l’auteur de l’ouvrage collectif Une enfance bleu blanc rouge, Marc Robitaille. L’humeur collective se bonifie, ajoute l’amateur de hockey.

Et cela aide à passer l’hiver, selon l’entraîneur de hockey mineur et détenteur d’un doctorat sur la psychologie du hockey, Dany Bernard.

«Les Québécois n’ont pas domestiqué leur hiver, contrairement aux Scandinaves. On est champions pour critiquer. Mais la pilule passe mieux quand le Canadien gagne.»

«Une victoire du Canadien ne paie pas tes dettes, ne règle pas ton divorce, ne rend pas meilleur ton patron, mais c’est comme une bulle de plaisir partagée», ajoute le professeur associé au département d’éducation physique de l’Université Laval, Roger Boileau. Ce dernier a fait un doctorat sur l’Église et le sport.

«L’église est pleine, que dis-je la cathédrale», s’exclame-t-il en parlant de la passion suscitée par les succès des Glorieux.

L’auteur Marc Robitaille poursuit dans la métaphore ecclésiastique. «Les amateurs de sport cherchent la communion. En ce moment, on anticipe la communion des séries éliminatoires. On se souvient des grandes victoires du Canadien: avec qui on était, à quel endroit, à qui on a donné un coup sur l’épaule pour exprimer notre joie lors du but vainqueur.»

Les amateurs du Canadien ont une relation amour-haine avec leur équipe, affirme un professeur de la faculté d’éducation physique et sportive de l’Université de Sherbrooke, Jean-Pierre Brunelle.

«Quand ils gagnent, c’est notre victoire. Quand ils perdent, c’est leur défaite.»
La question de l’identité nationale n’est jamais loin, selon les universitaires. Le Canadien est un «vaisseau» de l’identité québécoise, estime le docteur en éducation physique, Dany Bernard.

«Les amateurs du Canadien ont un préjugé favorable envers les francophones. Mais quand la victoire arrive, Kovalev est autant des nôtres que Guillaume Latendresse», ajoute son confrère Jean-Pierre Brunelle.

«La sainte Flanelle fait partie du patrimoine culturel. Le sentiment d’appartenance sera moins fort le jour où il n’y aura que des étrangers qui ne parleront pas français dans l’équipe», croit pour sa part une sociologue de l’Université de Montréal, Suzanne Laberge.

L’auteur de l’Histoire du hockey au Québec, origine et développement d’un phénomène culturel, Donald Guay, estime que ce lien entre le nationalisme et l’équipe de hockey professionnel touche encore une corde très sensible en 2008.

«Quand il y a du nationalisme dans l’air, le Canadien devient un symbole. Si le Canadien perd, la société québécoise se cherche d’autres modèles», explique-t-il.

Être amateur de hockey, c’est de prendre à cœur un sort qui n’est pas le nôtre.

«Un sort qui rejaillit sur nous», conclut Marc Robitaille.

#2
Tom#77

Tom#77

    Chandail retiré

  • Members
  • 704 messages
La fievre du hockey a toujours été présente a Montréal et c'Est LA ville de hockey dans les bons moments et meme dans les moments difficiles il y a des amateurs qui les soutiennes... les canadiens seront toujours une fierté des québécois... un bon mercredi matin tout le monde est content car le ch a gagné la veille et la journée est meilleure... c sa la fievre du hockey!!

#3
OursVolant

OursVolant

    OV

  • Members
  • 628 messages
  • Locationdevant mon ordi
Il faut toujours faire attention quand on veut associer le sport et la politique.

Je pense que l'Anglo-Québécois va vibrer autant que le Québécois de souche si le Canadien gagne la Coupe.
Des milliers de fans du Canadien dans les provinces de l'Ouest vont aussi être étourdis par une grande performance des Habs.
Il y a un fan club impressionnant à l'ouest de l'Ontario, j'en témoigne pour y avoir séjourné pendant plusieurs années. (dans quelques provinces et Territoires)

Oui les Habitants, les Habs, les Canadiens dis-je, ont été un grand symbole pour le peuple québécois, et nous vibront encore pour cette équipe.
Mais l'époque où Maurice Richard (même jusqu'à Lafleur) nous grandissait parce que nous étions tout petit face à l'emprise anglaise est révolue.

Nos grands joueurs sont plus souvent Russes, Tcheques, Canadiens ou Finlandais. Nos joueurs Québécois se donnent corps et âmes pour la cause du CH mais ce n'est pas eux qui supportent le club.

Je suis plutôt nationaliste mais pas aveugle. Quand Ottawa était en finale de la Coupe Stanley l'an dernier il y avait des milliers de fans qui se déguisaient en Sénateurs. Le monde est fou. Participons à la folie mais ne soyons pas tordu pour associé cette folie au nationalisme.
Edmonton était aussi complètement fou lors de leur présence en finale il y a 2 ans.

À vrai dire, s'il y a une chose que nous avons en commun avec le reste du Canada c'est bien la folie associée au hockey.
À part ça je ne sais pas... ¨Peut-être l'attitude face aux USA

Mais je ne suis pas là pour tenir un forum politique mais un forum sur le hockey mineur d'élite

Bonne fin de saison à tous

OV

#4
Voltaire

Voltaire
  • Guests
Nous savons tous qu'il a existé (ou qu'il exite encore) au sein du Canada une dualité entre le nationnalisme canadien et le nationnalisme québécois.

Ce que démontre l'article entre autre M. OV, c'est que cette "dualité" tend à s'amoindrir ou à se renforcer ou même à se redéfinir(???)

Les amateurs du Canadien ont un préjugé favorable envers les francophones. Mais quand la victoire arrive, Kovalev est autant des nôtres que Guillaume Latendresse»,

Je vous cite: "y avait des milliers de fans qui se déguisaient en Sénateurs. Le monde est fou. Participons à la folie mais ne soyons pas tordu pour associé cette folie au nationalisme."

Ne vous en déplaise M.OV, c'est l'une des manifestation du nationnalisme.Le nationnalisme se manifeste à travers les arts, la littérature, le journalisme, la politique et le sport national. Le nationnalisme des années 70-80 a bien évolué, et le voilà maintenant redéfini.

"Le nationalisme c'est le sentiment de vif attachement à la nation, c’est-à-dire d'une grande exaltation de l'idée nationale ; Le nationalisme c'est la volonté d'un peuple, d'une identité commune".


Je vous cite: "Mais je ne suis pas là pour tenir un forum politique mais un forum sur le hockey mineur d'élite."

Alors désolé de vous avoir dérangé avec cette article. Parlons plutôt de l'incident sanglante de Zednick ou des plus belles chambres des arénas.

Mme Voltaire


#5

  • Guests
Alors désolé de vous avoir dérangé avec cette article. Parlons plutôt de l'incident sanglante de Zednick ou des plus belles chambres des arénas.

Mme Voltaire


Vite le Doc Mailloux SVP...

#6
Voltaire

Voltaire
  • Guests
Juste à lire ton profil Jeune Hannibal,

Tu serais à peine capable d'expliquer ce qu'est le nationnalisme. :roll: :roll: :roll: :roll: eh, eh, eh, eh,

Documente-toi et reviens nous.

Salut :wink:

#7
drummondflames

drummondflames

    Joueur de concession

  • Members
  • 252 messages
  • Locationentre mes deux potau
c est vrai que le hockey a montréal a toujours été très populair et je ne crois pas que sa va cesser un jour.

même si le canadien perderait tout l anner il vendrait encore plus de billet que les devils du new jersey qui aurait gagner la coupe stanley! :lol:

#8

  • Guests

Juste à lire ton profil Jeune Hannibal,

Tu serais à peine capable d'expliquer ce qu'est le nationnalisme. :roll: :roll: :roll: :roll: eh, eh, eh, eh,

Documente-toi et reviens nous.

Salut :wink:


YOU OUUUU y,a ti quelqu'un? j,en ai pas de profil...la p'tite madame :lol:
et le jeune y,a 48 ans ben sonné alors ..pffffffff
pis a part c,a c,est pas un site de politicaillerie ici...ont jase hockey...désolé !
c,est pas parce que le madame est prof...qu,a connais tout...hein..
tu t,exprime bien...mais bon...t'a pas a me faire la moral sur le nationnalisme :wink:




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)