Aller au contenu

Photo

Meilleur Pee-Wee AA Région Richelieu


  • Veuillez vous connecter pour répondre
78 réponses à ce sujet

#31
sob

sob
  • Guests
boy, il faut lire comm il faut..

j'ai dit à talent egal c'est le grand qui devrait/ est choisi et je sais que à 11-12 on ne sait pas la grandeur adulte.. je te parle de maintenant...pee-wee AA je me fous de plus tard... un niveau à la fois.....

#32
zazlm

zazlm

    Temple de la renommée

  • Members
  • 486 messages
minnick, franchement.... continue donc à couper des cheveux!

#33
hockeyfan24

hockeyfan24

    Joueur de 3e trio

  • Members
  • 48 messages
le respect Minick , c'est aussi de laisser les gens s'exprimer dans la langue de leur choix. si quelqu'un me parle en anglais et que je fais l,effort de lui répondre en anglais, je vois ca comme une MARQUE de respect et non un manque de respect.

2 ieme point

le pee wee AA est une catégorie de dévelopement. le but premier est de donner la meilleure chance possible a des gars de se développé pour qu'ils puissent ensuite atteindre des niveau plus haut ( bantam AA, espoir, midget AAA, junior majeur, NHL)...

certain diront que je pousse mais si personne ne voit aussi loin dans leur méthode de travail, dans leur intention, le hockey québecois continuera a régresser comme c'est le cas depuis des années...

Il faut donc arreter de s'insurger contre le fait que les petits sont mis de coté par les grandes ligues et faire avec la réalité. arreter de blamer les coachs élites de chercher seulement les gros.... ce sont les gros bonhomme qui vont passer plus loin... plus haut.... c,est dont le devoir des coachs de développer ceux qui ont le plus de chance.

D'un autre coté par contre... si hockey québec pouvait un jour ouvrir la porte de leur bureau et se rendre un peu dans les arénas, ou bien simplement accepter d'écouter un peu les autres., peut -etre pourriont nous inclure le contact des le niveau atome. cela permettrait aux petits joueurs d'apprendre tout de suite comme éviter un mise en échec, comment prendre une mise en échec, comment en donner une... ca comblerait p-e une petite partie du probleme et des petits talentueux pourraient réussir a faire leur marque quand meme un peu plus haut....

Mais SVP détrompez vous, des Martin St-Louis, Daniel Briere..... il n'y en aura pas 1000.... et meme ceux la, il ne feront jamais une carriere de 15 ans dans la ligue nationale...

#34
sob

sob
  • Guests
Merci :wink:


#35
hockey4

hockey4

    Joueur de 1er trio

  • Members
  • 157 messages
Peewee AA c'est pour développement et Sob a parle du talent égale choisi le plus grande. Dans mon avis si c'est vraiment du développement il faut prendre quelques chances avec des joueurs --- pour le 13,14,et 15ieme joueurs tu dois choisir un joueur deuxième année qui a le shape pour hockey et possède des habilites athlétique -- peut être maintenant il est moins habile (talent?) qu'un joueur deuxième année de 5 pieds et 80 livres ( qui a 12 ans) mais qui a plus de potentiel ? Comment déterminer le potentiel ? Je pense si le testing est bien fait faut le regarder .Je parle juste des dernières coupures et non l'exceptionnelle petit , vite joueur.
Les pw aa de richelieu finissent leurs équipes quand?

#36
MarcJaz

MarcJaz

    Recrue

  • Members
  • 4 messages
On ne développe pas le talent en se demandant si le joueur accédera ou non à un stade supérieur... surtout au niveau pee-wee "AA". Les dépisteurs NHL arrive difficilement à transposer le jeune de 18 ans dans un calibre professionnel. Imaginez à 12-13 ans !!! Contentons-nous d'offrir un enseignement de qualité permettant au jeune de simlement progresser dans un environnement agréable. Les meilleurs feront eux-même leur bout de chemin. On n'enseigne pas le français à la petite école en songeant à la carrière d'avocat qu'il pourrait faire !

Le débat de la grosseur n'est pas nouveau dans nos chères arénas. La grosseur du joueur DOIT lui permettre d'accomplir des actions sur la glace et non pas simplement être GROS et qu'un jour, peut-être, le talent apparaitra parce qu'il évolue dans le "AA". Je suis renversé d'entendre continuellement qu'on doit prendre le joueur "x" parce qu'il est gros sans se demander à quoi cette caractéristique lui servira faute de talent véritable. On oublie trop souvent que la crainte relève de l'affectivité et qu'à se titre, il n'est pas rare d'observer également des joueurs de bonnes statures éviter les situations robustes en prenant des détours subtiles. La grosseur n'assure rien. Le courage est davantage une question d'attitude. Un gros, pas de talent, restera gros.

Un joueur "AA" se présentant avec un bagage technique (patinage, maniement, ...) défiçient n'arrivera pas à se développer dans ce calibre même s'il est gros. La grosseur permet d'épauler les capacités techniques et tactiques du joueur mais elle ne peut palier à l'absence du talent tout de même. Prendre une chance de développer revient à un coup d'épée dans l'eau au niveau "AA". Le pré-requis n'est pas le physique mais bien le talent.... peu importe le size du joueur.

Pour ce qui de la mise en échec en bas âge, il y a deux écoles de pensée. Celle prétendant qu'il est important pour le jeune qu'il puisse rapidement inclure dans sa façon de jouer l'aspect physique du jeu alors que la communauté médicale condamne cette pratique prétextant qu'il y a trop de blessures reliées à la mise en échec en bas âge et que de surcroit celles-ci résultent trop souvent en complications dans la croissance physique de l'enfant. Faites votre choix.

Pour ma part, je me questionne surtout à savoir qui enseignerait correctement cette délicate portion de la "game". On voit de drôles de trucs dans les pratiques atome, pee-wee sous le couvert bien sûr .... du mot DÉVELOPPEMENT. Ouais, il a le dos large ce mot !

#37
hockey4

hockey4

    Joueur de 1er trio

  • Members
  • 157 messages
"On ne développe pas le talent en se demandant si le joueur accédera ou non à un stade supérieur " --- tu parle pas d'une pyramide de développement maintenant ( normalement les sports sont organiser avec cette but). Est-ce que les autres personnes ont la même opinion ? C'est correcte aussi mais fais pas de testing
Parce que je pense dans une certaine age -- peut être plus tard ( bantam? ) .tu faut regarde la potentielle de physique et donne plus des chances pour les dernières coupures au des gros. Je parle pas de choisi un grand jeune qui travaille pas ou manque d'agilité.

#38
MarcJaz

MarcJaz

    Recrue

  • Members
  • 4 messages
En fait, dans n'importe quel type de développement, c'est forcément sur le principe de la pyramide qu'on évolue. Il faut maîtriser l'alphabet avant de construire une phrase pour finalement écrire un texte. Dans tous les domaines, c'est la même chose. Voilà la difficulté de l'enseignement et surtout de bien organiser le fameux DÉVELOPPEMENT si souvent prononcé dans les arénas. Il est toujours étonnant d'observer dans certaines pratiques atome de savants jeux tactiques (sorties de zone complexes, passage de la ligne bleue et attaque au but à 3 vs 2) au mois de novembre !!! Ce DÉVELOPPEMENT oblige quelques années plus tard les entraîneurs bantam "AA" à revenir en arrière pour corriger des lacunes importantes en matière de technique (patin, maniement, lancer, ...) et de tactique simple (approche au porteur, feintes de corps, de vitesse , etc..). Nous avons tendance à vouloir inutilement accélérer le développement du "basic" soit par croyance ou par ignorance (et je ne le dis pas péjorativement). Les gens le font au meilleur de leurs connaissances.

En fait je n'ai rien contre la grosseur du joueur dans ce débat mais plutôt avec la façon qu'on l'évalue. La grosseur du joueur fait parti de l'aspect physique au même titre que la puissance, l'endurance, la souplesse, etc.. La dimension physique du joueur fait parti d'un tout accompagné de d'autres dimensions telles que la technique, la tactique, la psychologie, l'affectivité, etc.

Il n'est pas normal d'entendre un coach dire qu'il garde le joueur "X" sous prétexte qu'il est costaud point final. Cette évaluation qui malheureusement s'entend trop souvent dans les tryouts nous laisse croire que tous les autres aspects du joueur furent négligés. Bah oui, ils vont DÉVELOPPER le reste pendant la saison !!! Foutaise.

Évaluer c'est pas évident. Quand nous entendons certains adeptes de "La soirée du hockey" bien installés au haut des estrades avec un p'tit café bien chaud discutant avec plusieurs personnes tout en regardant la patinoire. Il est difficile à comprendre comment ces gens arrivent à "sélectionner" et surtout à "couper" des joueurs alors qu'ils sont une cinquantaine sur la patinoire durant 50 minutes ! Évaluer n'est pas un coup de dés. Les jeunes méritent que les adultes déploient tous les efforts nécessaires afin de prendre les meilleurs décisions au même titre que les jeunes donnent le maximum d'eux même pour plaire aux coachs.




[quote]boy, il faut lire comm il faut..

j'ai dit à talent egal c'est le grand qui devrait/ est choisi et je sais que à 11-12 on ne sait pas la grandeur adulte.. je te parle de maintenant...pee-wee AA je me fous de plus tard... un niveau à la fois.....




Je peux certainement avoir mal lu Sob par contre je n'arrive pas à retracer le passage où l'on parlait de talent égal.... autre phrase très souvent utilisé pour se soustraire à une vraie évaluation ou pour sauter rapidement vers le plus facile : gros vs petit ou 1ère année vs 2e année. Un autre beau sujet de conversation. Ah la passion du hockey ![/quote]

#39
hockeymineur

hockeymineur

    Joueur de 1er trio

  • Members
  • 156 messages
Bonjour Marcjaz,

As tu des suggestions concernant le déroulement des évaluations ???

Comment pense tu que ça devraient être fait ???


#40
Ducks

Ducks

    Joueur de 3e trio

  • Members
  • 67 messages
J'ai vu le Dynamique du Collège Charles-Lemoyne aujourd'hui, une bonne équipe, à considérer, je crois qu'ils ont une des équipes les mieux balancées, bonne attaque, bonne défensive et bon gardien. Ils seront à surveiller. De plus, il y avait encore 4 trios habillés et ce fut surprenant.




1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)