Aller au contenu

David Perron


  • Veuillez vous connecter pour répondre
45 réponses à ce sujet

#11
zazlm

zazlm

    Temple de la renommée

  • Members
  • 486 messages
Je n'ai pas dit le contraire...tu dis qu'il est inacceptable que personne n'aies vu son talent.... mais tout le monde a vu son talent, il jouait midget B soit par indiscipline soit par injustice. Mais avoues que ça serait assez surprenant qu'il y ait de l'injustice dans le AAA, AA, Espoir, BB et A de la même région, n'est-ce pas ?

#12

  • Guests
C'est justement ce que je pensais. Mais malgré-tout on ne peut pas laisser moisir un jeune dans une catégorie très inférieure à son talent peut importe la raison. Non? Cela ne va pas à l'encontre de la mission de hockey-Québec qui est de développer et d'évaluer en toute objectivité?

#13

  • Guests
Voici un article concernant la représentation des Québécois dans la LNH qui va surement vous intéressez.

Le recruteur des Islanders de New York, Mario Saraceno, s'est penché sur les problèmes de la représentativité des Québécois au sein de la LNH, qui est en chute libre.

Il nous apporte ici ces éléments de solution...

1er constat: nos infrastructures sont complètement désuètes

«On ne peut même pas comparer les infrastructures québécoises avec celles de l'Ontario ou des Maritimes, tellement les nôtres sont désuètes. Par exemple, juste dans la ville de Peterborough, on retrouve sept arénas modernes», constate Mario Saraceno.


«Ça signifie que nos hockeyeurs de 10 à 15 ans n'ont pas accès à un nombre suffisant d'heures de glace pour se développer et c'est une situation ahurissante. Ça signifie aussi que nous ne pouvons pas attirer de concessions de la LHJMQ parce que nous manquons d'amphithéâtres convenables pour les accueillir.»

2e constat: il faut limiter l'accès des européens à la LHJMQ

«Dans un monde idéal, les équipes de la LHJMQ ne devraient pas avoir le droit d'utiliser plus d'un joueur européen au sein de la formation. Et encore là, il faudrait qu'il s'agisse d'un joueur d'impact, d'un joueur nettement dominant.


«Il n'est pas normal que des joueurs ordinaires provenant de l'étranger prennent la place des joueurs du Québec au sein d'équipes juniors québécoises.»

3e constat: des mandats différents pour la Ligue midget AAA et la Ligue midget Espoirs

«La Ligue midget AAA devrait être réservée exclusivement aux joueurs de 16 ans et le développement des joueurs de 15 ans devrait exclusivement évoluer au sein de la Ligue midget Espoirs», estime Saraceno, qui s'est aussi impliqué au sein de la Ligue midget AAA au cours des dernières saisons.


«À l'origine, le midget Espoirs a été créé pour les meilleurs joueurs de 15 ans, mais les formations du midget AAA viennent ravir les meilleurs athlètes de 15 ans tous les ans. Ce n'est pas une bonne chose parce que ça affaiblit le midget Espoirs, tout en privant des joueurs de 16 ans d'un accès au midget AAA.


«En bout de ligne, ça incite des joueurs à décrocher du hockey.»

4e constat: la LHJMQ doit revenir dans la région de Montréal

«Ce n'est pas normal qu'il n'y ait pas d'équipe de la LHJMQ dans la grande région de Montréal.


«En fait, c'est tout simplement incroyable! À mon avis, il devrait même y en avoir deux.


«Je pense que les dirigeants de la LHJMQ essaient de corriger cette situation, mais il y a toujours un manque de ce côté.»

Conclusion: à défaut d'agir, la situation va dégénérer

«Il faut s'attaquer à ces problèmes. Si on le fait, à mon avis, le hockey québécois recommencera à naviguer dans le bon sens.


«Si la situation actuelle persiste, on se retrouvera dans quelques années avec une majorité de clubs de la LHJMQ dans les Maritimes et un nombre encore plus restreint de Québécois auront accès à la LNH», prédit ce membre respecté de la confrérie des recruteurs de la LNH

#14
zazlm

zazlm

    Temple de la renommée

  • Members
  • 486 messages
En fait, ce que j'ai su de l'histoire c'est que son père avait pris l'équipe Midget B. Il avait été coupé du AAA, de l'espoir et s'est sorti lui-même pour aller jouer dans le Midget B avec son père...


#15
OursVolant

OursVolant

    OV

  • Members
  • 628 messages
  • Locationdevant mon ordi
J'ai connu des joueurs que je n'aurais pas coaché pour tout l'or du monde.
Quand le gars revient au banc après chaque shift en gueulant contre ses coéquipiers
et en tapant son hockey sur la bande pour le casser...
Qu'il n'a fait aucune passe de tout le match...
Que tout ce qu'il fait est individuel et stupidement revanchard (prendre des punitions à 1 minute de la fin quand c'est 2 à 2 dans la finale du tournoi... à plus d'une reprise...)
Que l'ambiance dans la chambre est totalement influencée par cet individu qui se sacre de l'équipe...
Même s'il s'appelle Wayne Gretzky ou Mario Lemieux je ne le veux pas sur mon ÉQUIPE

J'excuse tous les coachs et les supposés experts qui ne l'ont pas vu venir car moi aussi je l'aurais laissé passer s'il n'était pas ''coachable''

Ceci dit, je n'ai aucune idée de ce qu'à fait Perron dans le passé... mais je vais certainement suivre son évolution.
C'était juste pour dire qu'il y a des joueurs ''uncoachables''

OV

#16

  • Guests
En ce qui concerne Perron, d'après les articles lus dans les journaux et selon Perron lui-même, il semble qu'il s'agisse de ce que les parents et les entraineurs se plaisent à appeler un mangeux de puck chaque fois qu'ils voient un jeune de talent capable de faire ce qu'il veut avec le puck. Par contre, dans ce cas ci, il s'agit d'un mangeux de puck qui avait compris que c'était de cette façon-là qu'il réussissait à faire gagner son équipe. Il a toujours refusé de changer son style de jeux uniquement pour faire plaisir à ses entraîneurs et aux parent dans les estrades. Ce jeune-là avait déjà compris qu'à un certain niveau, on joue au hockey pour gagner et non pour partager la rondelle avec ses amis. Et apparemment, ce comportement chez un mineur talentueux ne dérange pas trop certaines équipes de la NHL.

#17

  • Guests
Points très interressants d'un intervenant ( RayBourque) sur RDS:

"Bonjour M. Leroux, le hockey mineur québécois est vraiment en difficulté. Ça fait plusieurs année que je suis impliqué dans le développement du hockey mineur et je discute de ce sujet avec plusieurs intervenant et tous ont la même conclusion: Le hockey mineur québécois est en retard et de mauvaise décision ont été prise. Premièrement, pourquoi sommes nous un des seuls endroits qui fonctionne avec des late (joueur né entre le 1 octobre et le 31 décembre). Parce qu'à un moment donné, les garçons de certains dirigeant (d'association) ne pouvaient pas jouer dans l'élite (AA) et que si les âges changeaient, ils en auraient chance (ou s'est un essai qui à mal tourné car je ne suis pas dans le secret des dieux).

Deuxièmement, pourquoi nous ne jouons pas avec contact dans l'élite en bas âge. Je m'explique: je parle ici en tant que développement. Les jeunes apprennent en jouant avec la tête entre les deux jambes et les joueurs mangent la rondelle. Avec contact, s'ils gardent la rondelle et qu'ils se font frapper, ils vont passer la rondelle pas mal plus vite. Lorsque le contact arrive (bantam BB) la seule chose que les jeunes veulent faire c'est de GELER l'autre joueur dans la bande. Je sais que nous allons avoir plus de blessure mais si les jeunes apprennent en bas âge et qu'ils apprennent la bonne façon d'appliquer la mise en échec, je crois que les blessures vont diminuer. De plus, tout contact par derrière et les assauts doivent être punis très sévèrement (suspension de plusieurs match). Les têtes vont se lever et nous allons avoir droit à des beaux jeux de hockey.

Troisièmement, j'ai vu plein d'instructeur se débarrassé des leçons au niveau MAHG (4 à 8 ans) pour pouvoir disputer des parties plus rapidement. Si les jeunes développent des bonnes techniques individuelles en bas âges, ils vont être dominants plus tard. Nous pourrions faire le parallèle avec un enfant qui apprend à marcher. L'enfant commence à marcher et il marche sans équilibre. Alors on se dépêche à lui apprendre à courir pour qu'il soit le plus rapide du quartier à 2 ans. Là il y a des gens qui vont dire, tu exagères. Mais s'est le même principe. Les joueurs qui arrivent Midget AAA ont de la difficulté avec certaine facette de leur technique individuelle (leur côté faible car les joueurs qui arrivent Midget AAA ont été dominant dans les rangs mineurs donc les instructeurs ne leurs faisaient pas travailler leurs côtés faibles) mais ils sont très développés au point de vue situation de match. Donc les instructeurs de haut niveau doivent passer du temps sur l'individuelle qui n'a pas été acquis dans le hockey mineur. De plus, la majorité des instructeurs ne voient pas la nécessité de patiner avec des ballons (méthode utilisé pour l'équilibre en patin chez les jeunes). Je ne remets pas en question la méthode utilisée par hockey Québec et je crois même que, bien utilisé par les parents bénévoles, cette méthode peu faire ses preuves. Mais il va falloir qu'Hockey Québec fasse la promotion et explique le pourquoi des exercices et il doit convaincre les bénévoles du bien fondé du programme. Ensuite le novice arrive (8 et 9 ans, fini les techniques individuelles et on commence le VRAI hockey. Première pratique, sortie de zone, ensuite 3 contre 2. Un petit peu de positionnement et de lancer au but et on fini avec 5 minutes de patin intense. Les gens vont dire : pas possible. Je m'excuse mais je l'ai vu. Deuxième pratique : Encore des sorties de zone, cette fois du 2 contre 1, technique individuelle sans correction et ensuite du positionnement. Résultat : les jeunes sont bien positionnés mais ne freinent pas, ne pivotent pas des deux côtés et ils ont de la misère à patiner du reculons. Viens ensuite les parties : la première ligne joue 90 secondes, la deuxième 45 secondes et la troisième 30 secondes. Mais il a gagné la partie et il n'a pas fait sauter de tour à personne. Ensuite on dit que c'est du développement........

De plus, notre ratio de pratique/partie est vraiment très mauvais par rapport au reste du monde. Au Québec la mentalité de tout les intervenants est qu'on apprend lors des parties. Malheureusement pour eux, le développement commence par des pratiques. Il y a eu un article dans un journal qui faisait mention que Mats Sundin avait eu la rondelle sur sa palette 30 secondes dans tout un match. Donc, si nous faisons le calcul, 30 seconde pour un match et 30 minutes (en moyenne)lors d'une pratique. Donc ça va prendre 60 match pour avoir le même temps de possession de rondelle. Mais le manque d'infrastructure est très présent dans plusieurs villes au Québec. Il va falloir commencer à penser au PPP pour les arénas au Québec. Les instructeurs doivent donner des pratiques sur des demi-glaces et on seulement une heure de pratique par semaine (quand il peut en avoir une). Dans les régions ou il y a des arénas privés, le développement est très fort car les ressources sont présentes.

Autre point, il y a trop de soit disant équipe d'élite. Ce n'est pas en nivelant par le bas que nous développerons des joueurs élites. Les vrais joueurs élite doivent se développer avec des joueurs de haut calibre et non avec des soi-disant joueurs élites qui jouent dans l'équipe à cause de PAPA. Les dirigeants veulent que leur garçon joue dans l'élite mais c'est le 14 ième attaquants. Pas de problème on fait 2 équipes et mon garçon vas jouer dans l'élite. Donc, dans une équipe de soit disant élite, tu te retrouves avec 8 joueurs de calibres élites et 6 joueurs de catégorie A. Après cela tu dois équilibrer tes lignes, donc tu mets 3 joueurs élites avec 2 joueurs calibre A. Toutes les fois que le joueur calibre A touche la rondelle l'équipe perd la rondelle ou il est incapable de finir le jeu. Donc, les instructeurs demandent aux joueurs de calibre élite de jouer ensemble ( ne pas refiler la rondelle aux joueurs de calibre A). Ensuite tout déboule, les joueurs de calibre A jouent des chiffrent très court (s'ils ne sautent pas tout simplement leurs tours) et ceux de calibre élite font des chiffres très longs. Au nom de quoi ..... la victoire à tout prix. Parce que tout le monde le sait, la victoire est importante pour avoir de la reconnaissance. Les gens ne regardent pas si tu as bien développé les jeunes, ils regardent le nombre de victoire que tu as eu l'année précédente. Petite réflexion : est-ce que les joueurs québécois de la LNH pratique l'été avec des joueurs de ligue de garage ou avec des joueurs qui jouent dans des ligues professionnelles ? Je vous laisse le soin de répondre à cette question.

Dernière chose, le fameux point franc jeu. Est-ce que dans la ligue nationale il y a un point de comportement? Est-ce que dans la LHJMQ il y a un point de comportement? Donc pourquoi dans le hockey mineur il devrait y avoir un tel point? A moins que ce soit une question de gros sous? Moi j'éliminerais le point Franc Jeu et si ton équipe est indisciplinée mais tu risques de perde le match. J'aime mieux avoir des joueurs qui vont se démener pour avoir la rondelle que de voir un joueur faire attention pour ne pas avoir de punition.

En conclusion et selon moi, nous revenons avec les groupes d'âges par année de naissance, nous enlevons les points Franc Jeu, nous diminuons le nombre de club élite (même Midget AAA, je sais que c'est une question de sous mais je parle seulement en terme de développement de joueur élite). De plus on revient avec du contact au niveau atome élite et je crois que nous reviendrions avec des vrais joueurs de calibre élite et si mes enfants ne sont pas assez fort pour du calibre élite mais ils vont jouer dans le hockey maison. Dernier petit point : arrêter la politique dans le hockey et penser en terme de développement. Donc ceux qui ne sont pas assez fort pour l'élite, faites leur vivre des belles années de hockey mineur car pour certains joueurs, le hockey est un JEU.

Par cette note, je veux juste emmener les gens à réfléchir au problème du hockey élite québecois, car j'aimerais qu'ils y aient plus de québécois à applaudir dans la LNH. Ainsi nous reprendrions notre place."

#18
JOCKER

JOCKER

    Joueur de 4e trio

  • Members
  • 25 messages
Waouw en lisant tous ces articles je n'étais finalement encore que sous la réalité en lançant le sujet Comment se passe les sélections dans votre région en Batam AA et ailleurs. Je commence à me rendre compte que le hockey au Québec est vraiment bien malade et ce n'est sans doute pas pour demain que les améliorations seront faites.
Bref continuez tous à faire du bruit dans l'espoir de voir Hockey Quebec bouger pour améliorer ce sport que nos enfants jouent avec passion

#19
Powerplaygoal

Powerplaygoal

    Recrue

  • Members
  • 4 messages
Enfin on commence à sentir une certaine prise de conscience des médias concernant la gestion douteuse de ce sport par Hockey Québec. Ça fait déjà un bon bout de temps que des éléments tels que les lates et le fameux point franc-jeu sont disctutés et contestés sur ce site. Cependant, l'opinion du petit peuple ne compte pas beaucoup car les excellents administrateurs de H.Q., dans leur tour d'ivoire de Montréal, croient détenir le monopole de la vérité.

Il ne reste plus qu'à souhaiter que des commentaires provenant des Yves Boisvert de ce monde fassent en sorte que de plus en plus de gens réalisent qu'effectivement le sport national du Québec sera dorénavant celui des américains, si rien n'est fait ici pour redresser la situation.

En passant, chapeau à Joël Bouchard et son groupe pour le projet d'aréna à Boisbriand. C'est le genre de projet mobilisateur qui attirera sans doute une clientèle maniaque de hockey. Ce n'est pas dans les boîtes d'aluminum bâties dans les années 70, affreuses et sans saveur, qu'on va nécessairement promouvoir la pratique du hockey.

Le soccer a compris qu'en construisant des complexes modernes et en érigeant des surfaces synthétiques à l'extérieur qu'ils allaient attirer des nouveaux joueurs. Avoir des arénas neufs, ça ne nuirait pas. D'ailleurs, on a juste à aller jouer à Rivière-du-Loup et ensuite revenir jouer dans nos cavernes pour voir qu'un a un gros problème d'infrastructures...


#20
sob

sob
  • Guests
en empêchant les parents d'être coach et présent dans les gradins ( hahahahahahahahahaha)


ok.. sérieux.... les deux conditions ci-haut ..plus en leur enseignant ce que le mot intensité veux dire....




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)