Aller au contenu

Photo

Aucun joueur de la LHJMQ n'a été sélectionné au 1er tour !!!


  • Veuillez vous connecter pour répondre
34 réponses à ce sujet

#11

  • Guests
Et bien! Voilà que le débat sort de nos frontières.....Est-ce un pas de plus vers un changement?

http://www.globespor... ... ckey/home/

#12
jgb

jgb
  • Guests
bien d'accord, mais quand tu joue à l'autruche comme lui.. t'avance pas fort

http://www.canoe.com... ... 80301.html

#13
Lionking

Lionking

    Joueur de 2e trio

  • Members
  • 119 messages
Lisez cet article qui es tres interessant :
http://www.canoe.com... ... 65800.html

Et oui !

#14
martincoach

martincoach

    Joueur de 4e trio

  • Members
  • 25 messages
Soyons réaliste et non pas rêveur! Il est vrai que notre hockey québécois semble stagné dans son développement pour l'atteinte de l'excellence, mais ceci est en toute proportion gardée avec le nombre de participant qui a été en baisse à la fin des années 90 et début des années 2000. Moins il y a de pratiquant et que le réseau de développement a plusieurs lacunes importantes, plus ces résultats sont décevants. C'est inévitable. De rêver à ce que le scolaire reprenne la gestion d'une structure de hockey mineur au Québec c'est utopique. Pourquoi? À cause du trop grand nombre de pratiquants et du peu d'intervenants et de fonds disponibles au niveau du ministère de l'éducation. Arrêtons de rêver 2 minutes et trouvons plutôt des solutions qui pourront remédier à des problèmes à court termes. Je ne crois pas qu'aucune structure ou école montréalaise pourrait prendre plus de 5 000 jeunes de différents niveaux et répondre plus adéquatement à leurs besoins avec le peu de moyen qu'il y aurait de disponibles. Imaginez si demain matin, tout le travail effectué par des bénévoles devraient être assumés par un professionnel en éducation physique d'une école. Ouff....forget it. Il faut analyser le tout sans pour autant dire que tout est mauvais dans la structure bénévole.

Pour corriger une situation, il faut en faire un constat franc et précis. Ensuite, les pistes de solutions vont se dessiner pour faire avancer la structure convenablement.

Les problèmes au hockey mineur, selon moi:

*Manque de fonds pour les activités et développement sportif du jeune
*Manque d'installation dans plusieurs régions
*Infrastructures sportives désuettes et manque d'accessibilité
*Manque d'expertise de haut niveau pour l'encadrement
*Les bons "entraîneurs ou enseignants" ne sont attirer que par l'élite
*Trop de voyagement
*Coût élevé de pratique
*Nivelage par le bas
*Des parents absents ou aveuglés
*Non présence de soutient du niveau scolaire
*Programmes de développement du jeune, structure vieillissante - à être revu
* ETC


Les solutions sont nombreuses, mais demandent à prendre des choix. Voici mes réflexions sur la situation:

*Manque de fonds pour les activités et développement sportif du jeune
Il est de notre devoir de s'assurer que le sport, en général, soit plus considérer dans les décisions importantes de nos élus. Si autant d'argent serait investi qu'il en a pour d'autre ministère (exemple la culture) pour les jeunes sportifs, ceci entraînerait un virement important dans les résultats et l'image que notre société désire démontrer. Ici, il y a des représentations importantes à faire auprès de tous les élus de tout les palliers de gouvenement et ceci en partenariat avec tous les autres sports. Les gens n'ont pas idée des répercussions positives que peuvent avoir le sport au sein d'une communauté en plus de transmettre des valeurs importantes aux jeunes. Vous verrez alors le sport prendre une place de choix dans les décisions importantes de notre province. Les élus se contenteront de suivre la vague. Notre problème dans le sport c'est qu'on est pas uni. Probablement notre mentalité de compétition qui prend le dessus. Imaginez si Soccer Québec, Hockey Québec et la fédération de natation se mettraient toutes ensembles pour créer un lobby de sport!....Impact assuré.

Autre réflexion, pourquoi ne pas utiliser les montants d'impôts prélevé sur les athlètes professionnels pour financiers les activités des tout petits? Prenons par exemple que la masse salariale du Canadiens de Montréal et consédirons qu'au moins 30% de leur salaire est prélevé en impôts (15 000 000$) par an et que l'investit dans un fond pour le sport amateur (hockey dans ce cas-ci). En passant, à quoi sert dorénavant la fameuse taxes sur le tabat pour qui a été imposée pour le paiement du stade olympique? Pourquoi ne pas imposer une taxe, gérer par un gestionnaire autre que le gouvernement, sur la malbouffe pour financer le sport?

*Manque d'installation dans plusieurs régions
La grande majorité de nos installations sportives (dont les arénas) datent de bien avant les Jexu Olympiques de 1976. À cette époque une émergence importante d'infrastructure sportive furent leurs apparitions, mais depuis peu de projet public sont mis en chantier. Le language de P.P.P prend de plus en plus de place et le publique favorise que ce type de projet. Ceci à pour effet que notre nombre d'installation n'a pas suivi la hausse du nombre de population dans plusieurs région du Québec et cause d'importante pénurie. N'oubliez pas là qu'une aréna est utilisée à plusieurs sauces: patinage libre, ringuette, ballon balais, ligue de garage, patinage artisitique, patinage de vitesse, hockey mineur, etc. Une surface utilisé par plusieurs sports, mais dont l'accessibilité est restreinte. Encore ici on parle de choix et des priorités de nos gouvernements. Il faut se poser la question, est-ce qu'il faut prioriser le sport pour rendre plus de jeune en santé et leurs transmettre un bon régime de vie pour éventullement aider à désengorger les hopitaux? Vous pouvez être assuré que le lobby sport devra prendre place sous peu, car dans quelque temps nous serons encore plus relégué aux oubliettes suivant la courbes des âges au Québec . Est-ce que la création d'un fond avec les grands athlètes québécois ou encore la mise en place d'une loto ou que Sport Québec reçoive le mandat, et les fonds, d'aller chercher des événements d'envergures internationaux pour voir au financement de sport au Québec?

Ah by the way, il faudrait que les décisions soient cohérentes et logiques. Pour ma part, j'ai un peu de difficulté quand la Ville de Montréal construit une piscine intérieure à deux coins de rue de l'autre installation. et ce simplement par engagement politique. Je ne comprends pas la logique, mais vous voyez qu'avec un bon lobby on peut tout faire

*Infrastructures sportives désuettes et manque d'accessibilité
On parle ici de sécurité aussi. Plusieurs installations, en plus d'être en quantité insuffisantes, sont tout simplement dépassée par le temps. Le gouvernement a mis en place des subventions possibles pour la construction d'infrastructure, mais celle-c est assujettie à un partenariat privé dans plusieurs cas. Probablement qu'une région comme Laval pourrait autofinancer sa partie de contribution en augmentant de 40$ tout les jeunes sur son territoire et créer un fond de réserve pour le financement d'aréna. Exemple, il y a 5 500 jeunes à Laval, une contribution à 40$ par jeune de plus donnerait 220 000$ par an pour mise de fond. Donc au bout de 5 ans, avec les intérêts projettés, Laval diposerait d'une mise de fond de 1 250 000,00$. Est-ce l'avenue maintenant nécessaire?

*Manque d'expertise de haut niveau pour l'encadrement
Trouver des bons enseignants neutres et impliqués c'est très très rare. Il faut trouver une manière de former de l'expertise et de la garder au sein du hockey mineur québécois. Ceci demandera de $$ et surtout des effectifs. Ça prend plusieurs années pour un organisme sérieux de trouver cette expertise. Là ici c'est mon idée, pourquoi les écoles n'offriraient pas un conseiller technique par association. Ce responsable pourrait être un professeur d'éducation physique. Ce dernier verrait à l'encadrement et au développement des équipes d'une même association. Ceci est beaucoup plus "vendable" auprès de la structure scolaire et c'est cohérent aussi aux effectifs et fonds disponible. Ce type de personne pourrait être attitré au hockey et d'autres prof à d'autres sports ciblés par le ministère.

*Les bons "entraîneurs ou enseignants" ne sont attirer que par l'élite
C'est un peu normal, mais ici il faudrait trouver un incitatif pour ramener les bons enseignants à la base pour bien former les jeunes. Incitatif financier? Incitatif dans des heures minimales à offrir à une catégorie de petits ou encore superviser ces entraîneurs de bas âge.

*Trop de voyagement
Il va falloir y penser. Cet aspect du sport sera le nerd de la guerre dans les prochaines années. Les sports qui seront bien adapter leurs cédules et activités pour réduire au minimum les déplacements seront les sports qui ne subiront pas les effets de la baisse de naissance, donc de jeune! À 1,51$/litre (2,00$ sous peu), il faudra créer des ligues révisées et revoir même la possibilité pour certaine ville d'opter pour des compétitions maisons dans lesquelles les meilleurs éléments pourront sortir dans des événements (tournois provinciaux) pour les petites catégorie jusqu'à l'atome. Pourquoi ne pas favoriser son sein développement au sein d'un même réseau de compétition et de pousser les plus forts à évoluer dans certaines compétitions en parallèle?

*Coût élevé de pratique
Il en coûte très cher de jouer au hockey, mais il faut trouver des solutions intéressantes pour réduire les coûts. Pourquoi, Hockey Québec ne négocierait pas des partenariats avec les manufacturiers pour, via leurs distributeurs, bâtir des kit de départ complet à petit prix. Le jeune qui débute à jouer et qui aime le hockey y jouera pour plusieurs années et celui-ci consommera plusieurs produits hockey pendant plusieurs années non? Pourquoi payer tant aussi en coût fédératif et d'association pour la fédération provinciale? Je me suis toujours questionner sur ce aspect financier et sur le nombre d'employé présents sur Pierre-de-Coubertin. Est-ce qu'on pourrait trouver une manière pour abaisser les coûts fédératifs provinciaux au minimum? Sommes-nous au minimum présentement? Pourquoi ne pas statuer un coût uniforme au Québec ou encore obliger les associations à décortiquer leurs coûts d'opérations pour justifier leurs taux de cotisations?

*Nivelage par le bas
Combien coûte un bon encadrement pour un jeune au hockey, à la gymnastique, à la natation, au soccer? J'ai ma petite idée étant bien impliqué au niveau du sport québécois. Je sais par exemple pour une gymnaste élite, les coûts sont astronomiques et ici nous ne parlons pas du petit 1200$ (c'est relatif quand je dis petit) que défraye un joueur Midget Espoir. La qualité a un coût inévitablement. Dans plusieurs états des USA, le hockey c'est une forme d'entreprise privée qui offre des services et où les effectifs peuvent changer de compagnie, tout comme vous changeriez de courtier d'assurance. Une association qui performe bien et qui a de la qualité possède les meilleurs joueurs. À Los Angeles, c'est la raison pour laquelle le LA est l'association la plus en demande de la côte californienne. Regardez les jeunes du LA au tournoi pee-wee de Québec et vous allez rapidement comprendre!

*Non présence de soutient du niveau scolaire
Au Québec, il a un développement sportif malsaint soit la compétition entre le milieu fédératif et le milieu scolaire. Pourtant, ces derniers sont tous là en premier pour le client....:le jeune. Le milieu fédératif possède la masse, les bénévoles et un peu d'expertise et le milieu scolaire détient l'expertise. Pouvons-nous trouver une manière à utiliser la force du scolaire pour aider à l'encadrement sportif des jeunes et bénévoles? Est-ce possible? Ça pourrait être tellement intéressant si les forces des uns soient combinés aux faiblesses de l'autre pour mettre en priorité le client. Encore ici, le tout sera "caller" que par le politique.

*Programmes de développement du jeune, structure vieillissante - à être revu
Les programmes de développement, la fameux livre de recette du développement d'un jeune, est disons peu adapté au bon développement des jeunes. Le développement sportif ou académique d'un jeune n'est pas un élevage de bétail qui peut être qu'effectuer que par une lecture et l'application d'un entraîneur. Un bon entraîneur est celui qui peut vulgariser des notions complexes en techniques et tactiques. Il sera utiliser les mots adaptés à la clientèle en plus de pouvoir ajuster le contenu aux réelles aptitudes des jeunes. Il n'y a pas une recette Kraft Dinner pour développer un jeune hockeyeur.

Les structures du hockey mineurs québécois sont les plus anciennes structure du sport organisé d'équipe au Québec et peu ont été revue depuis plusieurs années. Une réforme serait de mise quant aux nombres, lieux et services minimum à offrir aux jeunes. Les concessions devraient être offertes en fonction de normes minimales à suivre et pour des bassins d'environ 500 joueurs. Vous me direz, oui, mais en région éloigné, que vont-ils faire?...Je vous répondrai qu'il y a toujours des ajustements à apporter et un regard plus précis à approter sur les 10% à 15% des associations qui auraient des difficultés avec de telles mesures. Est-ce qu'une Fédération peut gérer un sport sainement en adaptant ses règles que pour 15 à 20% de ses membres qui peuvent être touchés? Probablement que des ajustements, ou accomodements, pourraient être analysé pour ne pas trop nuire. Sommes-nous peut-être rendu au point de créer deux niveaux de fédération? N'est-ce pas le cas en Ontario?

De plus, devrions-nous imposer un plafond au nombre de joueur "hors-Québec" pour les équipes de la LHJMQ pour favoriser le développement des jeunes du Québec? La ligue devrait-elle favoriser le développement du talent d'ici?

Devrions-nous revoir l'aspect business du développement du hockey québécois? Le Midget AAA entre autre, la LHJMQ, etc. Souvent le jeune dès l'âge de 15 ans est mis dans une structure "business" et ceci au détriment de son développement et son talent. Un simple exemple, est-ce qu'un kid de 15 ans se développe à jouer Midget AAA lorsqu'il n'est pas entouré? Par quoi passe le réel développement? Au fait, que voulons-nous développer? Un athlète ou un joueur de hockey? Pour ma part, un athlète, car c'est beaucoup plus complet!

* ETC

Que pensez-vous de votre côté? J'aimerais connaitre vos réflexions ...Merci!


#15
Lionking

Lionking

    Joueur de 2e trio

  • Members
  • 119 messages
Ouf !!!
Martincoach, Ton article est tres long !

Mais j'aime bien tes réflexions, par contre je crois sincerement que le hockey élite devrait etre dirigé par le systeme scolaire...
Effectivement il va y avoir beaucoup de coupures mais ce sera du vrai élite.
Je me rappel étant plus jeune, que lorsqu'il y avait un try-outs au basket ou au football en septembre pour faire partie de l'équipe scolaire, je me pratiquais toute l'été pour réussir et etre sélectionner...

La meme chose pour Jordan , il fut couper et retourna en force apres détermination...et il est maintenant une légende du basket !

Le systeme scolaire est la solution et je crois que le retour du hockey collégiale en est une preuve...
Le retour d'une équipe LHJMQ (Verdun)...
Le retrait des ''LATES''...

Sont le début des solutions pour améliorer notre hockey au Québec.

Regardez meme Lecavalier a du s'exiler en Saskatchewan pour jouer pour une école réputée ( College Notre-Dame)
apres avoir fait 2 ans de bon hockey pour l'école secondaire John Rennie, Pointe-Claire dans le West-island de Montreal.

#16
chupassur

chupassur

    Joueur de concession

  • Members
  • 287 messages
tout c reflexion sont juste ... mais svp dites moi comment le programme du Québec est-il si différant de celui de l`ontario par exemple..

qu`est-ce que Ontario fait de si extraordinaire et de si différant de nous..les entraineurs sont-ils tous supérieurs aux entraineurs de Québec.. nous pouvons blâmer hockey Québec autant qu`ont veut mais une fois sur la glaces les drills et pratiques c tout de même les entraineurs qui les montes et les enseignes..la progression des joueurs (( qui est responsable . -les parents----les entraineurs----les villes----hockey Québec---)) ........qui a vraiment la responsabilité de tout sa...


je vais vous donner un partie de la réponse...tout ceux qui savent tout ne savent rien...et ceux qui sont prêt a apprendre vont toutes savoir..


wow je m`impressionnent moi même je viens d`inventer sa..hahah

#17
the hockey fan

the hockey fan

    Une statue dans le forum

  • Members
  • 880 messages
MOI JE DIS LES JEUNE DANS L HIVER ONT PAS BEAUCUOP DE PRATIQUE ET ILS JOUE DES CALENDRIE DE 14 MATCH .PAS BEAUCOUP IL Y A BEAUCOUP DES EQUIPE QUI PARTAGE LA GLACE POUR PRATIQUE .CEST DEVENUE UN BUISNESS D ARGENTS POUR LA VILLE TU PAYE LE PRIS POUR JOUE MAIS TU JOUE PAS BEAUCOUP.IMPOSSIBLE DE FAIRE DES BONNE JOUER DE HOCKEY,PLUS IL YA PAS DE JUSTESSE QUAND TU CONNAIS LE COACH TON GARCON FAIT L EQUIPE EST CA BAISSE LE NIVEAU HOCKEY ! MON AVIS IL DEVRAI AVOIR DEUX LIGUE DE HOCKEY 1 UNE LIGUE POUR LE FUN ,CA CEST POUR LES PARENTS QUI INSIST QUE CEST JUSTE POUR LE FUN 2 UNE VRAI LIGUE QUE TON FILS JOUE POUR CLASS B ET PAS PLUS PARCEQUE IL NE PAS CAPABLE DE JOUE PLUS FORT ,MONS AMIE SON FILS A JOUES A L ANNEE PASSE QULE JOKE LUI AUSSIE IL A DIT .SON FILS EST CALIBRE C PETAITE B !ANYWAY MOI JE DIS 2 LIGUES SERIOUS ET POUR LE FUN !

#18
carey price

carey price

    Numéro retiré dans toute la ligue

  • Members
  • 10854 messages
:D chupassur en ontario ils y a des equipre priver AAA a l`année ils y a des pick up team pour ne te nommer que cela c`est deja une grosse differance des jeunes de toronto joue des tournois avec le boston jr bruins et des jeunes du boston vont jouer pour des équipe de toronto ect... et j`en passe quand vois tu une équipe de hockey quebec reunir les meilleurs joueurs disponibles mettons novice A saint constant sainte catherine candiac laprairie delson saint remi napierreville et former une équipe pour aller jouer des tournois certaine fin semaines le temps des fetes paques ect...soit dans leurs provice ou aux états unis
aussi la technologie utiliser pour s`exsercer qui commence a peine ici immagine patiner pour vrais dans un gym sans glace comparer sur ordi tes temps avec tes coequipiers meme chose pour les lancer et toute genre d`abilité sont la d`infine possibiliter offerte en ontario et aux etats unis

#19
Lionking

Lionking

    Joueur de 2e trio

  • Members
  • 119 messages
Hey (T pa sur) !

Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien. Ainsi, je ne demande qu'à savoir...

Ok, Socrate !

On cherche juste des solutions et ici c'est le brainstorming !


#20
Lionking

Lionking

    Joueur de 2e trio

  • Members
  • 119 messages
Exemple d'un club de l'Ontario les ''Markham Waxer'' , ils ont du novice AE,A,AA,AAA; minor atome AE,A,AA,AAA;
atome AE,A,AA,AAA; minor peewee AE,A,AA,AAA ; peewee AE,A,AA,AAA ...

Vous avez une idée !




1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)