Aller au contenu

recherche une équipe de haut calibre MAGH2 2007-2008


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
94 réponses à ce sujet

#31
bebitte

bebitte

    Joueur de 3e trio

  • Members
  • 67 messages
C'est en plein ce que je dis le problème c'est la majorité du temps; les parents. Les parents des jeune qui ont un peu plus de difficulté chialent parce que leur jeune touche pas la rondelle et les parents des jeunes qui ont plus de facilité eux disent que personne peux le suivre. Mais attention ils commencent et encore bien jeune. Mais je peux te dire que oui il y a des exeptions et ça c'est sur.

#32
ilovehockey

ilovehockey

    Temple de la renommée

  • Members
  • 300 messages
Salut Coachbob! Dans un monde idéal, je suis d'accord avec toi mais à l'école il ya des enfants qui saute une annés et personne n'en fait de cas car ça ne nuit pas à personne d'autre. Dans tout les sports individuels les jeunes talentueux sont changés de catégorie alors pourquoi dans un sport collectif s'est différent ? Peut-être parce que le hockey est jugé, observé et scuté à la loupe. La comparaison sur la glace est faite par des adultes qui ne peuvent se résoudre à penser que leur enfant n'est pas le meilleur!!!! Je suis d'accord avec quand il parle de frustration dans les estrades.

En passant dans tout les livres de psychologie sportive, ça dit qu'un enfants commence le jeu collectif vers l'âge de 10-11 ans. Donc à 5-6-7 ans un surclassement peut-être bénéfique pour le joueur et aussi pour les joueurs qui resteront dans leur niveau. Ils vont prendre confiance et toucher plus à la rondelle et sûrement par le fait même, avoir plus de plaisir.

Une dernière chose. le joueur surclassé devrait jouer dans la catégorie supérieure la plus forte.

#33

  • Guests
M.A.H.G.?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
Méthode d'Apprentissage du Hockey sur Glace
La MAHG est une série de quatre programmes d’apprentissage progressif de hockey présentés sous forme de leçons.

C’est surtout une activité d’initiation qui met les jeunes en situation d’apprentissage par le jeu où la notion de plaisir demeure constante dans l’esprit des entraîneurs Initiation et des parents.

Objectifs généraux

Offrir à l’enfant un contenu, des formes de travail, un encadrement susceptible de favoriser l’apprentissage des éléments de base technique et tactique du hockey;
Inculquer les notions premières du jeu d’équipe;
Stimuler chez l’enfant son intérêt et son désir envers la pratique du hockey.

Profil de la clientèle

Jeunes filles et garçons âgés de 5 à 8 ans correspondant aux divisions Pré-novice et novice.

Description

Programme adapté à chaque niveau d’apprentissage d’âge;
Formation et perfectionnement des entraîneurs (qualification);
Supervision de l’application de la MAHG dans les associations par Hockey Québec;
Soutien à l’entraîneur à l’aide d’une vidéo des gestes techniques;
Formation de groupe permettant à l’enfant de participer selon ses capacités et son niveau d’habiletés;
Ratio entraîneur/jeunes : 1 pour 10;
Utilisation de matériel didactique : ballons mousse, cerceaux, anneaux de ringuette, rondelles, etc.;
Remise d’un certificat et d’un écusson à chaque enfant à la fin de chaque programme.

Des avantages pour les enfants

Ils sont initiés à la surface glacée et à des activités d’exploration pour développer l’équilibre, la mobilité et l’agilité;
Ils font un apprentissage progressif et répétitif de la technique et de la tactique individuelle en fonction du jeu de hockey;
Ils acquièrent des gestes techniques et des tactiques favorisant un temps d’engagement moteur élevé par la présentation d’éducatifs et des jeux variés;
Ils sont initiés aux habiletés de base pour les gardiens de but.



Classement des enfants

Généralement, l’âge et le niveau d’habileté déterminent le classement de l’enfant.

Programme 1, 2, 3 pour les 5-6-7 ans;
Programme 4 pour les 8 ans.
La MAHG a été conçue de sorte qu’il y a progression selon l’âge.

Il est fondamental que les jeunes réussissent les habiletés de base d’un niveau avant de poursuivre à un niveau supérieur.

Description des programmes

Les programmes MAHG 1, 2, 3 et 4 contiennent 20 leçons chacun et chaque leçon consiste toujours en 6 exercices;
Des jeux, éducatifs, parcours, circuits, jeux collectifs ou dirigés composent les programmes;
Un programme d’initiation aux techniques de base de gardiens de but comme le patinage, les déplacements et l’arrêt de la rondelle (MAHG 4);
Chaque enfant a un temps d’engagement moteur approprié dans un but d’apprentissage optimal;
Grâce aux leçons, chaque enfant a un temps élevé de possession de la rondelle (ce qui n’est pas favorisé lors d’un match).

Historique

Depuis 1977, ce programme conçu par Hockey Québec est offert dans toutes les régions du Québec. Plus de 200 organisations l’utilisent, plus de 2000 entraîneurs y sont actifs annuellement et plus de 28000 jeunes y participent tout en s’amusant et en y apprenant les rudiments du hockey sur glace.

Hockey Québec en est à la cinquième refonte de son programme en moins de vingt-cinq ans, démontrant ainsi son désir de maintenir ses standards et ainsi de répondre aux besoins de la clientèle, c’est-à-dire les enfants et les entraîneurs.

#34
bebitte

bebitte

    Joueur de 3e trio

  • Members
  • 67 messages
Qu'est ce que tu fais si un jeune fais tout cela et encore plus.


#35
Skaterboy

Skaterboy

    Temple de la renommée

  • Members
  • 310 messages
tu le laisse s'amuser :D

maudit que vous voulez les pousser vite :roll:

#36
teddy

teddy
  • Guests
Posté le: Mer Oct 10, 2007 3:49 pm
Commentaires Eric Desjardins ex joueur du Canadiens de Montreal.



À consulter aussi

Depuis ma retraite de la Ligue nationale, l'an dernier, j'ai enfin l'occasion de consacrer plus de temps à ma famille, et j'en profite pour suivre mon fils qui en est à ses premières années dans le hockey organisé. Je suis vraiment au coeur de l'action puisque je suis entraîneur adjoint au sein de son équipe atome BB.

Une constatation frappe : les parents prennent ça beaucoup trop au sérieux. C'est fou ce qu'ils peuvent mettre comme pression sur leurs jeunes, même si ceux-ci ont à peine 9 ou 10 ans. Ils voient déjà leurs fils dans la LNH...

Première conséquence : plusieurs jeunes ont déjà perdu l'envie de s'amuser, on les sent en mission pour ne pas décevoir leurs parents. On en entend parler, mais il faut vraiment le vivre pour voir à quel point notre hockey mineur est malade.

L'autre jour, un de nos jeunes a oublié sa culotte de hockey pour l'entraînement. On s'est arrangés pour qu'un joueur du groupe qui s'entraînait après nous lui prête la sienne ; on a convenu que notre joueur allait quitter la patinoire cinq minutes avant la fin de la séance pour remettre la culotte à l'autre jeune, de façon à ce que celui-ci ne soit pas en retard pour son entraînement. Au moment où on a demandé à notre jeune de quitter la glace vers la fin, il a éclaté en pleurs et nous a suppliés de le garder sur la patinoire parce que son père lui interdisait de quitter la patinoire avant la fin. Il a 10 ans.

Et il y a ce jeune défenseur du même âge qui ruminait au banc pendant un match l'an dernier : il avait été sur la glace pour trois buts de l'adversaire et il se demandait ce que son père allait penser de ça. Je trouve malheureux de voir des parents faire vivre ça aux enfants parce que dans le fond, les jeunes, tout ce qu'ils veulent, c'est s'amuser.

Des parents poussent parfois trop fort pour que leurs enfants soient dans le gros calibre même s'ils ne sont pas assez forts, au lieu de les laisser se développer à leur rythme. Ils ont peur qu'ils prennent du retard sur leur chemin vers la LNH.

Et je ne parle pas du bitchage dans les estrades de la part de certains, qui ne se soucient même pas de savoir si les parents du joueur qu'on dénigre se trouvent dans la rangée derrière eux...

Les histoires comme ça pleuvent, et ça me renverse parce que ce sont des choses que je n'ai pas vécues, moi, peut-être parce que j'ai grandi en Abitibi et que pour nous, la LNH, c'était comme inaccessible. Ma mère me disait toujours : « Si tu fais quelque chose, fais-le comme du monde. « Elle ne me demandait pas d'être le meilleur. Je jouais pour moi. Je sautais sur la glace et j'avais un sourire imprimé au visage. Jouer au hockey, c'était comme une libération, personne ne pouvait m'atteindre. Dans le fond, ce qui te mène à la Ligue nationale, c'est la passion que tu as en toi, et non pas la passion que les autres ont à ta place. Combien en a-t-il des jeunes dotés d'un beau talent mais drainés émotionnellement à cause des parents ?

Je suis intense moi aussi, mais j'essaie d'être le plus positif possible. J'avoue que des fois, c'est difficile, parce que j'aime ça que les choses soient bien faites ; mais j'essaie de ne pas oublier le plaisir que les enfants doivent avoir. Mon souhait le plus cher, c'est de redonner à mon garçon les mêmes valeurs que ma mère m'a transmises, qu'il ne perde jamais le sourire qu'il a chaque fois qu'il est sur la glace.
Je crois que ce texte est approprie a notre ami Sop........................................Ca fait reflechir un peu sur certaines reactions que les parents peuvent avoir dans les gradins. :!: :!: :!:

#37
bebitte

bebitte

    Joueur de 3e trio

  • Members
  • 67 messages
Non pas le pousser trop vite juste le faire jouer avec des jeunes qui sont comme lui, tout simplement.
Écoutez juste un exemple; dans un camp d'école de hockey bien connu, première pratique un jeune se faire déplacer de groupe d'après son âge, première année novice, a été classé avec les atomes, sans que personnes demande quoi que se soit. Donc, voulez vous dire qu'eux aussi sont dans la m............Je ne crois pas.

#38

  • Guests
SUPER COMMENTAIRE:

oui!, très bon commentaire d'Eric Desjardins. Les jeune ont trop de pression de la part de leurs parents. j'ai seulement trois années d'expériences dans le hockey mineur mais j'ai vue des comportements. des gestes, des paroles... absurdes de la part de plusieurs parents face aux jeunes. Le jeune doit apprendre et a aimer de l'intérieur de soi ce sport.

#39
Ari

Ari

    Joueur de 3e trio

  • Members
  • 39 messages
Je suis bien d'accord avec les propos de bebitte. Il faut en même temps permettre à l'enfant d'évoluer. J'ai vécu la même situation avec mon gars cette été dans un école d'hockey. Mon enfant été trop fort dans son groupe d'âge, j'ai demandé de le monter et l'organisateur m'a même répondu qu'il était préférable pour mon enfant qu'il soit dans un groupe plus haut !

Chaque enfant est unique et je crois qu'il peut y avoir des exceptions. L'argument de bebitte porte a réflextion et je ne crois pas qu'il exgagère.


#40

  • Guests
ok, mais selon le calibre de jeu de l'école de hockey, d'un école à l'autre la force des joueurs est très différente. Mon garçon cette été a fait un camp de hockey, il est novice mais il a JOUÉ avec des jouers atomes.




2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)