Jump to content
Awakenic

pour tous ceux qui denigrent le hockey scolaire ....!

Recommended Posts

C'est répandue ton affirmation Hockeylike en LEQ que bof une école secondaire ou une autre ça ne changera rien pour un jeune.

 

Je suis de ton avis que ça ne change rien pour ceux qui n'ont aucune attente face à l'école tout en suivant les repêchages LHJMQ et NHL de près, en plus que vous n'avez pas le choix comme parent de manger dans la main des structures puisque c'est un "non-choix" dans la réalité des parents quand vous voyez le midget AAA et le junior d'ici quelques années. La mentalité du hockey n'a pas changé sur cet aspect et nous en sommes tous conscients.

 

Je te garantis que cette année 2016-17 a été plus intéressante pour le mien de 1) sur le plan hockey avec une très belle saison au Bantam AA au lieu d'une saison pas très compétitive avec l'équipe Bantam Relève faute de joueurs qui revenaient, de 2) en plus cette année rendu en secondaire 2 encore avec la meilleure moyenne académique de son école secondaire comparativement à on ne sait pas trop quelle année scolaire il aurait eue à l'école imposée (aucun roadmap école/hockey pour le jeune, c'est la roulette russe pour l'école). Oui un étudiant fort sera fort, mais au hockey si tu n'es pas un poster boy tu ne recevras pas quelque distinction école comme hockey anyway, donc le "peu importe l'école" ce n'est pas un détail à négliger quand de viser du hockey dispendieux midget AAA, du junior et plus est un bonus et non une nécessité. Le bon joueur de hockey sera aussi bon peu importe le chandail porté! ;-) Le hockey est un marathon uniquement pour ceux qui voient leur jeune rouler leur bosse encore au hockey à l'âge de 20 ans au lieu de les voir à temps plein sur un banc d'université à cet âge!

Share this post


Link to post

Maskoutain, tu as absolument raison dans ce que tu avances, surtout que les joueurs qui se "rendent jusqu'au bout" sont très rares, donc, bâtissons tout de suite l'avenir du jeune dans les meilleurs établissements possible. Par contre, pour d'autres, c'est plutôt "all in" et on poursuit le rêve jusqu'au bout, et après, lorsque tout sera terminé, ils pourront dire "no regrets". Il faut respecter les choix de chacun.

Share this post


Link to post

Sauf que le "no regrets", après le junior retourner sérieusement sur les bancs d'école c'est très difficile pour plusieurs comparativement aux étudiants qui ont fait leur secondaire / cégep / université dans les normes. "Le hockey est toute ma vie" comme certains disent tout haut. Je n'ai pas de problème à la philosophie du hockey "all in", mais que les structures le disent clairement au lieu de laisser cela en "non-dit" pour se retrouver avec des clients qui n'ont pas cette mentalité même si le talent est là pour jouer AAA.

Share this post


Link to post

Il faut que le jeune soit fait solide pour pouvoir se "rebâtir" lorsque tout est terminé, mais plusieurs ont quand même très bien réussi. L'inverse est aussi vrai avec des jeunes complètement perdus.

Share this post


Link to post

Eternelle complainte que celle-là de l'école, du cégep pis de l'université. Maskoutain, t'as à peu près 80% des jeunes qui vont finir l'université "dans les temps", qui vont occuper une job minable avec un salaire minable, parce que leur père minable, avec une vie minable les aura orienté minable. L'histoire se répète à moins de couper avec celle-ci.

L'université c'est une chose...l'université dans une voie qu'on désire vraiment, c'en est une autre. Pis personne ne me fera croire que le jeune de 18 ans, qui a été que très peu exposé à la vie saura faire le bon choix de carrière. Y a très peu de personnes qui font e travail qu'ils aiment  justement parce qu'on les a poussé vite vite, aux études pour finir comptable à $50K, bravo, mème pas de quoi te payer des vacances au soleil aux deux ans. Si tu veux vraiment rendre service à ton kid, laisses le mijoter un peu entre le cégep pis l'université, comme on faisait avant en partant avec notre pack sack en europe pour quelques mois. De mes amis, tous ceux qui ont eu la chance de prendre leur temps sont aujourd'hui les plus heureux, alors que tous ceux qu'on a rushé à l'université font des jobs coussi coussa. C'est pas scientifique mon affaire, mais c'est une observation de gens que je connais. Je parle pas de poireauter des années dans la East Coast, mais de jouer junior jusqu'à 19-20 ans pis d'entrer sérieusement a l'université après, c'est certainement pas ça qui va ruiner leur vie, bien au contraire.

Share this post


Link to post

Ton message Boqué est ce qu'on entend aussi dans les arénas : "Joue au hockey mon homme, anyway jusqu'à 20 ans il n'y a pas de presse avec l'école et tu étudieras sérieusement plus tard". Hé tu as le droit d'avoir cette mentalité, pour ma part je n'aime pas qu'on impose cela de la part de Hockey Québec dans la logistique scolaire quand un joueur est de calibre de la LEQ, donc on le force à ne pas jouer dans son calibre. 

Share this post


Link to post

C'est pas une question de pressé ou pas pressé, c'est juste que ton message est faux. Tu peux jouer au hockey et finir ton sec 5 comme tous les autres jeunes du Québec, et ce peu importe l'école que ta structure offre. Les notes de ton jeune ne dépendent pas de l'école oû il va mais de l'effort que lui même mettra. De plus, les parents qui ont 2 enfants dont un est allé au privé et que l'autre non...(ça arrive) te diront qu'au bout du compte, ça n'aura pas avantagé un versus l'autre.

De plus pour l'accession au Cégep, aucun institution n'est jugé mieux ou pire qu'un autre. Un jeune avec 90 dans la pire école du Québec n'aura pas avantage sur un jeune qui a eu 90 dans la meilleure, ni vice versa.

De plus de jouer dans la LEQ doit certainement aider un jeune à jouer du meilleur hockey et ça aussi ça ouvre des portes...aprés avoir reçu 3 invitations pour des prep schools hors Québec, maritimes et US, je crois pas qu'on les aurait reçu avoir joué au AA. On doit faire des choix maintenant MAAA ou Prep. 

Des fois faut mettre plus que 2 ingrédients pour donner pleine saveur à un gâteau...Hockey, études, c;est bon, mais Hockey, études, visibilité, opportunité, expérience, contacts....c'est mieux.

Share this post


Link to post

Comme ça a été dit, ce n'est pas parce qu'un jeune se dépasse au hockey qu'il ne peut pas étudier. Un jeune peut jouer au top niveau jusqu'à la fin de son secondaire 5, il n'aura pas de retard sur les autres. Ensuite si il joue junior il peut faire son cegep en 3 ans 1/2 ou 4 ans, tout en jouant du hockey de haut niveau.... il va finir son université à 24 ans (en ayant peut-être joué 4 autres années de hockey) au lieu de l'autre qui n'a pas joué au hockey et a fini à 22 ans. Ça va lui avoir apporté quoi? Des expériences sportives mémorables, et en plus aucune dette d'études.

 

Je vois vraiment pas ce qu'il y a de si négatif dans un cheminement comme ça....... à part la jalousie je vois pas grand chose.

Share this post


Link to post

Bobby McGee -

 

Jalousie de quoi? D'une moyenne de 5.00 buts par match? D'aucun roadmap scolaire? Explique parce que je cherche...

 

Dites-le plutôt que vous êtes "all-in" sur fiston pour le hockey  :!: Je ne vous chicanerai pas  :mrgreen:

Share this post


Link to post

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×