Jump to content
Sign in to follow this  
BRENTBILODEAU

Que sont-ils devenu ?

Recommended Posts

Le 2006 qui est allé au GTHL n'était pas le meilleur joueur de sa propre équipe, peu importe tout le Québec.

Share this post


Link to post
Il y a 4 heures, RedWingsCF08 a dit :

 

N'est-ce pas ici que nous avons développé les Lafrenière, Dubois, Mantha, Bergeron, Letang, Chabot et autres. À ce niveau, je ne crois pas que ni l'Ontario, ni les É.-U. ne possèdent des formules secrètes meilleures que la nôtre.

La nature humaine est souvent comme.ca...quand tu n es pas en accord avec ce que tu as ,tu change d air!!est ce mieux en ontario ou bien au usa,loin d être certain,est ce merveilleux ici...pas certain non plus,mais a chaque fois qu on propose des changements pour aidé les joueurs a avoir une meilleur progression un vent de tollé monte!!faut changer,mais pas touché au hockey.comme on le connais!!la pandémie ainsi que les phase proposé auraient été le temps de voir si un remaniement de nos façons de faire aurait pu être bénéfique pour nos programme...mais il fallait revenir a la normal rapidement!!!donc les gens veulent quoi en réalité??

Share this post


Link to post

Je me suis déjà payé une soirée à faire des statistiques de comparaisons juste pour le fun, pour la GTHL que certains croient la meilleure ligue de hockey mineur au monde. Parcequ'elle regroupe les meilleurs joueurs parait-il. En fait c'est vrai en partie. Les meilleurs jouent vraiment avec les meilleurs...mais t'as 4 équipes de même. Alors pour le jeune en développement, quand ces 4 é quipes s'affrontent, le niveau est vraiment élevé. Mais quand une de ces 4 équipes rencontrent les autres équipes, la différence de niveau est trop grande pour vraiment favoriser le développement. Alors ils ont environ 8 à 10 parties sur un calendrier d'environ 50 parties qui sont vraiment top niveau, pour le reste, bof. Ici le plus gros problème développement, c'est la multiplication des ligues, ce qui dilue à outrance le calibre. Et je rajouterais, la qualité du coaching, inégale. Certains coachs sont absolument phénoménaux dans leur enseignement, pis d'autres trop nombreux roulent les drills, ouvrent les portes et remplace la mascotte à l'occasion. C'est la loterie qui décide si votre jeune est chanceux ou pas.

Share this post


Link to post
Il y a 4 heures, Boqué a dit :

Je me suis déjà payé une soirée à faire des statistiques de comparaisons juste pour le fun, pour la GTHL que certains croient la meilleure ligue de hockey mineur au monde. Parcequ'elle regroupe les meilleurs joueurs parait-il. En fait c'est vrai en partie. Les meilleurs jouent vraiment avec les meilleurs...mais t'as 4 équipes de même. Alors pour le jeune en développement, quand ces 4 é quipes s'affrontent, le niveau est vraiment élevé. Mais quand une de ces 4 équipes rencontrent les autres équipes, la différence de niveau est trop grande pour vraiment favoriser le développement. Alors ils ont environ 8 à 10 parties sur un calendrier d'environ 50 parties qui sont vraiment top niveau, pour le reste, bof. Ici le plus gros problème développement, c'est la multiplication des ligues, ce qui dilue à outrance le calibre. Et je rajouterais, la qualité du coaching, inégale. Certains coachs sont absolument phénoménaux dans leur enseignement, pis d'autres trop nombreux roulent les drills, ouvrent les portes et remplace la mascotte à l'occasion. C'est la loterie qui décide si votre jeune est chanceux ou pas.

Et le bassin de selection est de combien de joueurs pour formé ces 4 équipes??certainememt pas un bassin de 30 joueurs régional !!divise le quebec en 2 nord et sud,et a partir de la forme 2 equipes avec un bassin possible de combien 150 a 200 joueurs au sud et meme chose au nord!!insert y des entraineurs rémunéré de bon calibre et a la fin de l annee on se reparlera de la force de ces 2 équipes!!ca sera peut être pas si loin que ca de la gthl

Share this post


Link to post

Le bassin de joueurs pour ces équipes est immense Tintin. De 1 ils ont tous les joueurs ontariens à leur disposition car un joueur peut choisir (évidemment si on en veut) oû il veut jouer. De plus ils ont la possibilité (les équipes) de recruter qui ils veulent dans le monde, chaque année ils trouvent le moyen d'attirer des québécois, des russes, bref des étrangers, en leur donnant la possibilité de jouer gratuitement. On s'entend que ces quelques équipes ont des moyens financiers pour faire ça. C'est certain qu'aucune équipe du Québec ne rivaliserait avec une de ces équipes sur une base régulière dans un niveau pee-wee ou bantam, mais le développement d'un jeune, est pas nécessairement égal aux résultats de son équipe. Combien d'équipes dominantes une année, n'ont produit aucun joueur capable d'évoluer au niveau supérieur 2 ou 3 années plus tard? Y en a plein. La plupart des pros ont développer la passion du jeu en jouant avec leurs amis. Pas en s'expatriant tout jeune. Laissons les jeunes aimer le sport d'abord. Ensuite plus vieux si la passion du sport est bien ancré, même si les amis passent à autres choses, s'ils sont passionnés, ils vont perséverer et aller au niveau dont ils sont capables. C'est certainement pas papa ou maman qui va les amener à ce niveau, et surtout pas si en bas âge on les déménage et on les coupe de leurs amis. Ils vont finir par détester le hockey. 

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×